Latin

Pourquoi faire du Latin au lycée ? 

Pas seulement pour faire plaisir à vos parents ! Étudier le latin au lycée présente de nombreux autres avantages :

Un atout dans toutes les sections

Approfondissement des connaissances en langue française (lexique, étymologie…), apport culturel qui facilite la compréhension en littérature, en histoire, en philosophie et contribue à la formation d’une solide culture générale, développement de compétences d’analyse et de rédaction, exercice de la rigueur et de la logique…

Des programmes attrayants et des supports d’enseignement en pleine évolution 

Les programmes sont fondés sur la confrontation entre mondes anciens et monde moderne. 

En seconde, c’est d’abord un questionnement sur l’Homme lui-même qui est proposé aux élèves:qu’est-ce qui fait le propre de l’Homme?Comment devenir pleinement humain?

En classe de première, la réflexion se poursuit avec un questionnement sur la cité, le politique et le sacré, l’individu en société dans toutes les formes de relations, privées et publiques.

En classe terminale, l’approche humaniste, dans le sens plein du terme, s’élargit aux interrogations philosophiques, scientifiques et religieuses portant sur la place de l’Homme dans l’Univers. Elles invitent à une réflexion sur les défis de l’humanisme aujourd’hui. 

Dans les trois classes, l’axe «Méditerranée» propose, dans le prolongement des notions étudiées, une mise en valeur d’un espace géographique et historique fondateur, dans ses principes, son évolution et sa cohésion.

Les liens avec les autres matières sont nombreux, tout particulièrement avec les programmes de français et la nouvelle épreuve de grammaire. Les latinistes ont l’habitude faire attention à la fonction et à la nature des mots, ce qui est un avantage indéniable en français. 

La salle de latin est dotée d’un tableau numérique connecté à internet et d’un vidéoprojecteur qui permettent de renforcer le caractère interactif du cours. Cela permet, outre les supports classiques (textes, documents iconographiques) de travailler la langue de façon ludique, de recourir à la 3D (reconstitutions de monuments) ou de visualiser des manuscrits numérisés. 

Des activités pédagogiques variées

Échanges avec les latinistes de la région, sorties culturelles (Louvre, Paris antique), Festival des Langues Anciennes.

Possibilité de participer à des concours de latin, de culture antique nationaux et internationaux. En 2018 et 2019, de valeureux latinistes ont ainsi pu se rendre à Rome et Arpino, ville natale de Cicéron, pour la Coupe du monde de latin (Certamen Ciceronianum Arpinas)

Un « plus » pour le baccalauréat et les études supérieures

Pour les élèves qui choisissent l’option latin, l’évaluation se fait en contrôle continu tout au long de l’année. Il n’y a plus d’épreuve orale terminale, ce qui engendre moins de stress, et permet de s’adapter davantage au rythme et aux envies des élèves. Leurs notes, généralement très bonnes en latin, comptent donc pour l’obtention du bac comme les autres matières qui sont évaluées en contrôle continu, et en plus, il existe pour les options facultatives latin et grec un BONUS spécial :  les points au dessus de la moyenne bénéficient d’un coefficient 3.  Imaginons un élève qui aurait 18 de moyenne annuelle en latin : il obtient grâce au latin 18 points + 8×3 points de bonus, soit 42 points, qui s’ajoutent au cumul des points obtenus dans les autres matières. 
Le fait d’avoir suivi une ou plusieurs options facultatives est indéniablement un plus sur le dossier Parcoursup, qui permet d’accéder aux formations de l’enseignement supérieur. C’est notamment le cas pour les filières sélectives (doubles licences, classes préparatoires). Avoir fait du latin est gage de curiosité intellectuelle, de capacités d’analyse et d’ouverture culturelle. 
Il y des épreuves de latin au concours d’entrée des grandes écoles littéraires (ENS), il peut être pris aussi de manière avantageuse à la place d’une LV2 en école de commerce ou école scientifique. Pour les élèves qui se destinent à des études en Lettres et Sciences humaines (langues, droit, histoire) c’est une discipline incontournable. Dans les domaines scientifiques et médicaux, que ce soit pour l’étymologie ou la gymnastique intellectuelle que demande la traduction, c’est un apport non négligeable.